UNE JAMBE AU SOL, L'AUTRE VERTICALE EN ABDUCTION

«  Retour

Françoise MEZIERES acceptait de travailler une jambe à la fois, mais à la condition que les DEUX jambes restent dans l'axe du corps, une sur le sol, l'autre

JAMAIS en abduction ! Afin d'éviter les torsions du corps qui augmentent les dysmorphismes et qui obligent à travailler en augmentant les torsions qui se prolongent jusqu'aux membres ou jusqu'à la nuque.

Ce serait une aberration en MEZIERES !

Enseignants

Elèves

Suivant  »